L’évolution de l’Imprimerie : Procédés Modernes

L’évolution de l’Imprimerie : Procédés Modernes

L’évolution de l’Imprimerie : Procédés Modernes 150 150 Groupe Networks

Le Groupe NETWORKS propose au travers de son métier des Arts Graphiques, de nombreux moteurs professionnels de production, destinés aux imprimeurs traditionnels ainsi que numériques.


 

Historique

L’imprimerie permet des tirages industriels à grande échelle et est une partie essentielle de l’édition. La majorité des imprimeries sont équipées de presse(s) offset(s) et/ou numérique(s).En effet, l’offset traditionnel, l’offset rotative et l’impression numérique sont les procédés les plus célèbres, mais les systèmes d’impression sont très variés suivant le type de produit à imprimer, sa quantité et la qualité recherchée.

k

Les procédés Numériques (Sans forme imprimante)

L’avantage de l’impression sans forme imprimante réside dans la possibilité de personnaliser chaque imprimé, toute étape intermédiaire étant supprimée entre I ‘enregistrement de I ‘information à reproduire et l’impression.

L’impression Numérique

Dans ce processus d’impression, l’image d’impression est transférée directement de l’ordinateur vers le papier à imprimer. Il n’y a pas de support préalable (forme imprimante) supplémentaire à utilisé. Elle combine la technologie d’impression numérique d’une imprimante couleur avec la mécanique d’une presse d’imprimerie.

Le procédé est comparable à celle d’une imprimante laser. Ici, le cylindre d’impression attire l’encre du toner, qui le transmet sur le papier et le fixe grâce à la chaleur. Du fait de ce processus, ces produits imprimés ne peuvent alors plus être réimprimé avec une imprimante laser, car l’encre pourrait se détacher.

 

Le jet d’encre

MUne surpression est créée dans un réservoir d’encre et entraîne l’éjection d’une goutte d’encre. Cette surpression peut-être créée thermiquement ou mécaniquement (à l’aide d’un cristal piézoélectrique).
Cette goutte peut être créée continuellement puis guidée sur le média à imprimer ou dans un réceptacle pour la recycler dans le cas du Continous Ink Jet ou CIJ. Ce procédé permet des vitesses importantes d’impression mais à une moindre qualité. Dans le cas du Drop On Demand (goutte à la demande), cette goutte est générée uniquement si elle est désirée sur le média. La vitesse d’impression est moindre mais la qualité est meilleure.

L’impression thermique

Un ruban contenant de l’encre est chauffé et piqué là où un point de trame est voulu. On reprend ainsi le principe de la dorure à chaud. Les applications sont plutôt celles de sorties papier photographique.

Electrophotographie ou Xérographiesrtji

Le cylindre d’impression est recouvert d’un polymère spécial qui est éclairé au laser ce qui induit un  changement dans ses propriétés. Il va alors attirer de fines particules contenues dans un toner liquide ou solide (les toners liquides donnent une meilleure qualité car ils permettent de transférer plus de particules pour une même masse). L’encre va, par la suite, être transférée sur le papier puis chauffée afin d’assurer sa cohésion. guto

 

Le Groupe NETWORKS reste à votre disposition pour plus d’informations où conseils concernant ces procédés d’impression.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous souhaitez des informations complémentaires, prendre un RDV avec un conseiller, un devis spécifique... Notre équipe est à votre écoute !

Afin de répondre au mieux à votre demande, merci de renseigner le formulaire ci-dessous.

[recaptcha]
By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.